Acheter, suer, donner

from le blogue des Trappeuses

Je ne donne pas de cadeaux de Noël à mes enfants. Un bas accroché au foyer du chalet les attend, avec des sucreries, des photos, un livre d’Olivia pour ma fille et un livre sur l’histoire vraie d’une amitié entre un singe et un chien pour mon fils.

Mes enfants en pause shopping.

Mes enfants en pause shopping.

J’ai lu récemment des articles très intéressants sur le magasinage des Fêtes. Je vous invite à les consulter.

Les courses de Noël, histoire de l’échec d’un succès : “Je cherche une marque qui me tente, mais surtout, un vendeur. C’est la roulette russe ici, soit tu tombes sur quelqu’un de sympa, soit tu tombes sur un connard qui te parle comme s’il gagnait dix fois ton salaire, mais bon, qu’il continuait à faire vendeur pour le fun et pour rester simple.

Grâce à mon instinct, qui, vraiment, n’a jamais démérité depuis qu’il m’a fait perdre ma virginité avec un éjaculateur précoce ; je tombe évidemment sur le plus gros fils de pute de vendeur de toute l’histoire des fils de pute.

J’articule je voudrais une écharpe tout en fixant mes pieds, parce que quelque part, je sais bien qu’il va me juger.

Et il ne se gêne vraiment pas.

Il me jette le regard qu’on jette aux gens qui achètent des écharpes pour Noël. C’est le même regard qu’on te lance quand tu vas chez Dior acheter un porte-clefs.”

Moi qui sue et stresse en magasinant des chemises pour mon frère.

Moi qui sue et stresse en magasinant des chemises pour mon frère.

Un Noël sans bébelles : “Je vois beaucoup de parents confrontés à des histoires de cadeaux qui abondent de l’extérieur et qui souvent, ne font pas l’unanimité. Que ce soit le nombre, le type de jouet ou simplement la question du rapport au matériel que l’on vient alors solliciter, ces cadeaux bien intentionnés interfèrent parfois avec les valeurs que l’on tente d’inculquer à nos petits. Et dans certaines familles, ça devient un casse-tête. On marche sur des oeufs, on ne veut pas froisser personne, ni priver les enfants de cette belle magie qui nous habitait lorsqu’on était à leur place. Et si on réinventait Noël avec eux?”

Shopping: “Shopping is an entertaining act, distinct from buying.”

 

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s