Pour que mon papa oublie mon offense

Jacques Godbout

Mon père a tenté de me suivre sur Twitter la semaine dernière et je lui ai dit assez éloquemment qu’il ne devrait pas. Je pense que ça l’a attristé/frustré. Pour me faire pardonner, je lui ai trouvé un chouette livre.

Mon père n’est pas un cliché. Mais il aime les autos. Et le livre Autos biographie, de Jacques Godbout, n’est pas un cliché non plus et il saura ravire pas juste mon papa, mais tout amateur de bonnes histoires, d’illustrations de Rémy Simard, enjouées, presque enfantines (les autos, un jeu, avant tout, un jeu de gamins) et, évidemment, tout amateur d’autos.

Un récit vraiment original, craquant, même pour moi, qui n’ai pas encore de permis de conduire.

Publicités
Cet article, publié dans dépendance littéraire, papa chéri, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s