La force

Je bois un dernier verre de vin blanc et je suis triste, et seule avec cette tristesse, et rien d’autre, après avoir écouté un film, je ne sais pas si c’est le film qui m’a rendue triste.

Ma fille s’est réveillé, à minuit passé, parce qu’elle avait perdu sa licorne.

Elle était presque tombée du lit, la licorne, et je l’ai redonnée à ma fille, et son étreinte, son étreinte vaut toutes mes tristesses.

Ça ne me dérange pas d’être triste, si je peux avoir les bras de mes enfants et leur force.

 

Publicités
Cet article a été publié dans bof. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La force

  1. C’est joli, ce petit texte, Mélodie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s