Un pingouin et la tradition

Depuis l’an dernier, je suis amoureuse des publicités de John Lewis. Oui, c’est Noël capitaliste, c’est pour acheter des trucs à tout le monde, pour un bonhomme de neige ou pour un ours qui dort trop, mais c’est si touchant.

C’est mon frère Philippe qui m’a envoyé leur pub pour cette année. J’ai attendu que mes choux soient en top forme et qu’il neige dehors pour l’écouter avec eux. Mini Dragon sur les genoux, à bouger au rythme de la musique dès les premières secondes. Mini Fée à côté de moi à crier: “C’est une barre tendre que le pingouin mange?”, “Le pingouin, pourquoi il veut une amoureuse?”, “Pourquoi il veut une amoureuse?”, “Pourquoi il veut faire des calins, le pingouin?”, “Pourquoi le Père-Noël, on le voit jamais, c’est comme Caillou, qui pensait l’entendre et il l’entendait pas, c’était son chat?”

Nous avons tous beaucoup aimé l’annonce publicitaire. Les dix fois que nous l’avons écoutée de suite.

Un petit classique en famille, après la première neige, j’aime ça. J’ai maintenant hâte de mettre plein de boules de Noël dehors, qui vont rester jusqu’au mois de mars accrochées à mon balcon (ouan, l’année dernière, je pense que je les ai laissées pas trop honteusement jusqu’à la Fête des Mères).

Publicités
Cet article, publié dans Mini Dragon, Mini Fée, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s