Caillou a vingt-cinq ans et mes enfants ont un petit pot

caillou1

Samedi dernier, pour célébrer le vingt-cinquième anniversaire de la création de Caillou par Hélène Desputeaux, il y avait un congé de sieste à la librairie Raffin à Montréal.

J’ai fait semblant de partir faire des courses et j’ai kidnappé mes enfants pour m’y rendre (mon chéri papa-poule m’aurait trouvée terrible de les y amener, vu le rhume de Mini Dragon, et les mille microbes dangereux du métro) (les courses, bah, qui a besoin de café anyway ?).

caillou2

C’était bien plaisant. Nous y avons mangé du melon d’eau et des biscuits en forme de personnages des livres de Caillou. Nous avons aussi ramassé des affiches, que ma fille utilisait pour jouer à l’exploratrice, et que mon fils, well, il n’a pas encore compris que pour faire l’explorateur, vallait mieux porter l’affiche à son œil, et non vers son nez.

caillou6

caillou5

Une affiche m’a donné l’idée de créer un espace pour le petit pot de mes choux (vive l’espace entre le bain et ma laveuse-sécheuse). Avec les images de personnages de Desputeaux et Aubin, et un livre ou mille, mes enfants seront super confos pour me parler de la couleur de leur pipi.

caillou4

caillou3

Publicités
Cet article, publié dans dépendance littéraire, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s