Je lis au lieu de faire des redressements assis

scarymommy

Au lieu de me ronger les ongles parce que je n’ai plus de croustilles à manger (et au lieu de faire des redressements assis pour ne jamais me sentir coupable de manger des croustilles – parce que tsé, faire des redressements assis sans enfants qui te chatouillent les pieds ou qui tentent de faire comme toi ou qui bavent sur ton visage en te faisant des bisous, c’est pas motivant)  (et au lieu d’aller me coucher parce que j’attends mon mec pour ne pas m’endormir avant qu’il ne vienne me coller), je vous propose des lectures web que j’ai bien aimées récemment.

1.Les Mean Girls du post-partum

Je ne suis pas capable d’être indignée et cohérente. Moi, quand je suis frustrée, je suis frustrée, je bloque, je me verse un verre, je me cherche un ami à qui dire “Je suis frustrée mais let’s talk about n’importe quoi d’autre, comme mon dernier rêve qui t’impliquait, toi, et un âne et un gros camion.”

Elle, la mère derrière le tumblr Montée de Milk, elle est plus que cohérente quand elle s’indigne. Elle est hilarante et rassembleuse. Je l’adore. (Et ça m’a fait du bien de lire qu’elle aussi, elle regardait son iPhone en allaitant. Me sens super mal de faire ça. Mais parfois c’est long, allaiter. Et parfois c’est vraiment important de savoir la couleur du vernis à ongles de telle amie Facebook.)

Extrait: “Il n’y a pas de mère parfaite, et mille façons d’être une bonne mère. Ne pas confondre parentalité différente avec négligence. La parentalité différente, c’est laisser son enfant jouer avec des vers de terre. La négligence, c’est fumer du crack en le regardant.”

2. Documenting Delight

J’aime tellement ce blogue. Les mots doux, l’amour qui se vit en porte-bébé et dans un grand lit, les vêtements qui matchent, les sourires, la délicatesse d’un quotidien, montré partiellement, avec générosité, pour inspirer ou juste pour dire que ça peut être ça, être bien.

3. Letters from camp

C’est bientôt la saison des camps, non? Voici une lettre qu’une maman ne s’imaginait pas recevoir et qu’elle nous confie (avec embarras peut-être, mais wouhou, j’en pleure de rire).

4. Alternative routes to breast milk for Quebec babies

Quand j’étais enceinte de ma fille, je ne savais pas si j’allais allaiter. Ma maman ne m’a pas allaitée. Une journée ou deux à essayer de me donner le sein à l’hopital, sans aide, sans encouragement, elle a choisi de laisser tomber. Moi, même si à chaque rendez-vous médical, je voyais les mêmes infos sur un écran dans la salle d’attente, l’allaitement c’est le meilleur choix pour votre bébé, ne fumez pas pendant votre grossesse, mangez sept légumes par jour pendant votre grossesse, je ne savais pas si j’essaierais plus d’une journée ou deux.

Et puis, quand j’ai eu ma fille dans les bras, sans me rappeler l’avoir vue sortir de moi, sans me rappeler l’avoir touchée, j’ai choisi que j’allais allaiter, même si ce serait difficile, même si ça prendrait une super infirmière pour me presser le sein et me le transformer en boulette à hamburger, même si j’allais attendre ma montée laiteuse pendant une semaine, même si je ne savais pas si elle buvait assez, j’étais anxieuse, je ne connaissais rien, je ne pensais même pas aux bénéfices de l’allaitement sur le sytème digestif ou whatever, je pensais juste à ma fille, et à un lien que je voulais absolument créer pour nous deux, je voulais l’allaiter.

Et j’ai réussi, finalement. Mais pour celles pour qui le lait maternel est important, mais qui ne peuvent pas allaiter, quels sont les alternatives? Un article se penche sur différentes histoires et options.

Extrait: “With Héma-Québec’s recent opening of the province’s first milk bank in decades, premature babies in Quebec who have a doctor’s prescription now have access to pasteurized human milk.

This development is part of a wider trend of milk bank openings in the country, and complements other opportunities for human milk already available to full-term newborns and growing babies: informal milk sharing, where expressed milk is shared directly among mothers, and cross-nursing, where a baby latches on to a lactating woman other than the mother. Thanks in part to online networking, such long-standing practices are becoming more organized and publicized in Quebec.”

Bonne lecture!

Vous avez des blogues sur la parentalité que vous aimez beaucoup? Des articles que vous avez trouvé inspirants, sur les vaccins, sur la façon de confectionner une courtepointe (moi je reluque ebay et etsy), sur une recette de crême glacée qui incluent avocat et tofu, sur la dépression pendant une grossesse ou whatever? Partagez-les ici please.

Publicités
Cet article, publié dans dépendance littéraire, saints seins, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Je lis au lieu de faire des redressements assis

  1. AW Merci pour les beaux commentaires sur ma montée de lait! xo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s