Une goutte de vin blanc avant le résultat

(publié le dix octobre 2012)

J’ai senti mon corps changer avant de savoir que j’étais enceinte. La première fois, ça nous avait pris trois ans, quelques tests de grossesse, des craintes, des rêves de trouver autre chose qu’un désir d’enfant en moi, un passage à vide, des bouteilles de chardonnay, de la vodka dans des Fresca avant de sortir deux-trois soirs, des chauffeurs de taxi qui me prenaient pour une danseuse, une quasi rupture, un déménagement, des pièces pleines de boites pas ouvertes encore, et toi. Toi qui m’a aimée jusqu’à ce que mon ventre se gonfle et ne redevienne plus jamais comme avant, mon ventre, à notre rencontre, plat et les muscles contractés, quand je jouissais, grâce à des centaines d’abdos quotidien, mon ventre qui commence à se gonfler, encore, et ce n’est pas parce que je mange trop de bagels aux graines de pavot.

J’ai bu un verre de vin blanc qui goûte légèrement le pamplemousse avant de passer un test, au cas où ce serait un dernier verre de vin avant longtemps, avant la permission spéciale que je me donne à mon anniversaire. J’ai passé un deuxième test parce que je suis nulle pour faire pipi sur un bâtonnet pendant un nombre exacte et scientifique de secondes.

J’ai su, soudainement, presque avec surprise, que je serais déçue si je n’étais pas enceinte quand je me suis mise à pleurer, en attendant le résultat.

Ça ne nous a pas pris trois ans, cette fois, et avec Mini Fée, nous accueillerons une Mini Sirène ou un Mini Pirate d’ici la fin avril. J’ai hâte. Même si je dois abandonner l’idée de me promener avec des bottes d’hiver à talons hauts.

Publicités
Cet article, publié dans grossesse, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une goutte de vin blanc avant le résultat

  1. Audrey dit :

    Bonjour Mélodie,
    Je suis tombé sur ce blog «par hasard»: je suis religieusement l’autre, plus adulte et tes chroniques sur Canoë sont la seule raison pour laquelle je vais sur ce site. Quand j’ai vu que tu avais un autre blog, j’ai tout lu (ou presque) avidement. J’en garde pour plus tard…Toujours est-il que je tenais à te remercier pour le bien que tu m’as fait aujourd’hui. Je t’explique: comme bien des couples, moi et mon conjoint essayons de faire un bébé. Comme je lui disais récemment, ce n’est pas pour rien qu’on dit essayer: si c’était simple, on ferait tous des bébés en claquant des doigts. Tu comprendras que pour nous, ça ne fonctionne pas trop bien: les raisons sont encore inconnues, mais j’ai un rendez-vous chez un gynécologue afin d’investiguer la chose. Toutefois, la pression de ma famille, celle de ma belle-famille, de mes collègues et amis (es), même de parfait inconnus, de même que l’intercompréhension, les commentaires anodins, mais qui blessent (faites l’amour à tous les jours! Essayez-vous pour de vrai? C’est peut-être ton chum le problème… etc) font mal et ne sont pas du tout appréciés. Il semblerait que pour certaines personnes, ce soit tout simplement plus compliqué, faire un bébé. Alors lire ici que cela a pris 3 ans pour toi et ton amoureux d’avoir une princesse, comment dire? Ça m’a enlevé un grand, un grand poids. Pour la première fois en 2 ans j’ai sentie que je n’étais pas seule. Ça m’a fait un bien fou, car à notre époque «facebookienne» où tout est magnifié, rendu si simple, si accessible, savoir que non, ce n’est pas si facile que ça, tomber enceinte, ça m’a fait du bien. Alors voilà, un gros merci. Merci. Merci.
    Audrey

    • Oh je suis contente de t’avoir permis de ne pas te sentir seule. Pour moi, c’était comme un deuil à faire, à chaque mois, quand j’avais mes règles. Je ne sais pas comment tu le vis, mais c’est vrai que la pression est désagréable. Mon couple a même connu des difficultés, à cause de ses peines multiples, de ses rêves à exaucer. Sache que je te comprends et que je te souhaite de toujours rester sereine dans ce périple vers la maternité! Bisous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s