Tissu à froisser dans la main avant de réserver une chambre

(publié le quatorze mars 2011)

Je suis heureuse d’avoir un plus gros ventre et un plus gros cul, mais ça me chagrine anyway de voir toutes les robes dans ma garde-robe que je ne pourrai peut-être plus jamais porter (je prie pour être une de ces femmes chiantes qui perd quarante livres dès qu’elle allaite quatre jours de suite).

Une façon d’accepter sereinement que mon corps a besoin de culottes deux tailles plus élevées que d’habitude : profiter des soldes de lingerie Betsey Johnson. Et aller prendre un virgin Bloody Ceasar au W après, pour glisser dans la main d’Alexandre Le Grand mon dernier achat excitant.

Publicités
Cet article, publié dans grossesse, sexe sexe sexe, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s